Choisir un vélo électrique pas cher

Choisir son vélo n’est pas une mince affaire. Il faut déjà trouver le modèle qui nous correspond le plus. Beaucoup de cyclistes optent pour le vélo électrique pour se rendre au travail. Mais les vélos électriques, comme tous les autres types de vélos, ont des prix qui vont d’un prix dérisoire à un prix étourdissant. Pourquoi en est-il ainsi ? Quelle est exactement la différence entre un vélo électrique pas cher et un vélo électrique haut de gamme ? Si vous faites du vélo depuis un certain temps déjà, il ne fait aucun doute que ces questions vous sont venues à l’esprit à un moment donné.

Au sommaire

En fait, tout se résume aux composants individuels qu’un vélo électrique donné comporte. C’est seulement en comparant les composants que la différence de prix sera mise en évidence. La plupart du temps, le cycliste moyen a du mal à s’en rendre compte et peut facilement tomber dans les clichés du vélo électrique.

Quelle est donc la différence entre les vélos électriques bon marché et les vélos électriques haut de gamme ?

La différence dépend principalement de la qualité des matériaux utilisés dans chaque composant. De la batterie et du moteur aux freins et aux roues, il existe une grande différence de prix entre ces pièces en fonction de facteurs tels que le poids, la durée de vie, etc.

Prendre le temps de connaître les prix de chacun d’entre eux est la seule façon pour vous de bien comprendre les prix des vélos électriques. Nous allons ici vous sauver votre précieux temps et vous aider à cerner cette différence en approfondissant les coûts de chaque pièce. Nous irons creuser dans les plus petits détails. 

L’énorme différence entre les vélos électriques bon marché et les vélos électriques chers

Le mot “énorme” n’est pas une exagération. En effet, la seule fourchette de prix des vélos électriques en dit long sur la disparité.

Les vélos électriques neufs et entrée de gamme peuvent généralement être achetés pour seulement 500 euros, mais cela peut tripler jusqu’à 1 500€ (hors promotions), et ils seraient toujours considérés comme “bon marché”.

Cela s’explique en partie par le fait que les vélos électriques de milieu de gamme peuvent coûter, eux, entre 1 800 et 3 000 euros. On considère déjà tout vélo électrique qui dépasse les 1 800 euros comme un vélo de milieu de gamme. 

En ce qui concerne les “vélos électriques haut de gamme”, en revanche, il n’y a quasiment pas de limite. La plupart des adpetes de l’e-bike considèrent les vélos qui dépassent la barre des 3 000 euros comme étant cher. 

À NOTER : Le prix d’achat d’un vélo n’est pas la seule dépense à envisager lors de la recherche du vélo idéal !

Décomposition des prix de chaque composant d’un vélo électrique


Maintenant que vous avez une idée précise des coûts des vélos électriques complets, vous êtes prêt à plonger dans les prix de chaque élément spécifique. Soyez prêt à voir à quel point cette belle bête est complexe, du moins en ce qui concerne ses composants. En sachant cela, vous serez immédiatement en mesure d’identifier les vélos électriques qui crient volontiers “haute qualité” et ceux qui ne le font pas.

Notez que les prix mentionnés ici sont principalement des coûts d’usine, vous pouvez donc vous attendre à ce que chacun d’entre eux ait des prix de 2 fois à 3 fois plus élevés une fois qu’il sera en rayon (ou dans les magasins en ligne).

1) Batterie

La batterie est un élément essentiel, car sans elle, tout comme le moteur, votre e-bike ne fonctionnerait pas (du moins comme vélo électrique). C’est pour cette raison qu’elle est l’une des pièces les plus coûteuses de votre vélo électrique.

Lorsque l’on considère le prix des batteries d’un e-bike, on tient souvent compte de la capacité et de la marque qui l’a fabriquée. Les modèles bon marché intègrent généralement des batteries génériques dont le prix varie entre 30 et 80 euros

Même si un vélo électrique plus haut de gamme utilise une batterie de même capacité qu’un vélo pas cher, sa marque et qualité font grimper son coût à 10 fois ce montant. Si elle appartient à une marque reconnue comme Samsung, vous pouvez vous attendre à ce que son prix se situe entre 200 et 300 euros.

Choisir la batterie de son vélo électrique

L’unité de mesure pour comparer les batteries entre elles est la capacité mesurée en Watts par heure (Wh), en deux mots combien de Watts peut délivrer une batterie pendant une heure. Les standards sur le marché sont en général à partir de 300 Wh jusqu’à 600 Wh. Il faut toujours prendre en compte le couple capacité de la batterie / consommation du moteur pour estimer l’autonomie. Le standard pour qu’un vélo électrique soit homologué est un moteur avec une consommation de 250 Watts. Ainsi, une batterie de 500Wh pourra délivrer la puissance maximale requise au moteur pendant 2 heures (500Wh/250Watts).

Il faut aussi prendre en compte le système de recharge. Certaines marques vont proposer des systèmes de charge rapide, par exemple Bosch, qui permet de charger complètement une batterie de 500Wh en 3 heures. Alors que pour d’autres marques il faudra compter le double du temps.

Enfin, la durée de vie. Il est ici intéressant d’observer ce qu’indiquent les garanties des constructeurs. En général, ils vont garantir les batteries sur une durée de 2 années ou 500 à 1 000 cycles de recharge.

Enfin, la durée de vie dépend directement du soin accordé à la batterie lors de son stockage. Il faut absolument éviter de la stocker pendant des longues périodes totalement déchargée ou complètement chargée ainsi que dans des températures extrêmes.

Les batteries au Lithium (Li-ion) sont les plus présentes sur le marché. Elles équipent 90% des vélos électriques pour la bonne et simple raison qu’elles sont les plus légères et produisent le plus de puissance. L’inconvénient de ces batteries est qu’elles doivent comporter un système de sécurité complexe pour la protéger.

Les vélos plus haut de gamme peuvent être équipés de batteries au lithium-ion (Li-pol) sont une nouvelle tendance qui offre d’excellentes performances en termes d’autonomie, de poids et de prix. Toutefois, ces batteries ne sont pas meilleures que les batteries au lithium traditionnelles. Elles se caractérisent simplement par l’absence de liquide libre. Cela signifie que ces batteries n’ont pas besoin d’une protection par un boîtier lourd et qu’elles peuvent être moulées dans de nombreuses formes différentes.

Si un vélo est équipé d’une autre technologie, il vaut mieux s’en détourner.

Les marques de batteries reconnues :

  • Bosch
  • Shimano
  • Yamaha
  • Panasonic
  • Brose
  • Samsung

2) Moteur

Le moteur est un autre élément très coûteux du vélo électrique. Que vous utilisiez un moteur à entraînement central ou un moteur de moyeu, la puissance dicte souvent le prix, car elle détermine immédiatement l’expérience de conduite. La marque joue également un rôle.

Par exemple, vous pouvez trouver des moteurs hors marque qui ne coûtent que 15 à 20€, mais qui peuvent quand même fonctionner correctement pour des usages peu fréquents. Les marques chinoises comme Bafang ont normalement un prix moyen de 100€. Une marque bien établie comme Shimano, par comparaison, a généralement des coûts de production de moteurs qui oscillent entre 200 et 250 €.

Choisir le moteur de son vélo électrique

L’inconvénient des moteurs à moyeu est qu’ils ajoutent un poids supplémentaire à la roue et nécessitent des câblages supplémentaires pour acheminer l’électricité et les communications relatives au fonctionnement. Cela signifie que le changement des roues et la réparation des crevaisons nécessitent plus de travail et donc beaucoup plus d’argent.

Les moteurs à moyeu sont également beaucoup moins performants dans un environnement avec des dénivelés importants.

Les moteurs centraux sont généralement environ 50 % plus efficients que les moteurs de moyeu et produisent un couple plus important. Cela permet au moteur central d’avoir une meilleure autonomie et une meilleure qualité de conduite. Ils sont également bien plus performants dans les montées. De plus, lorsqu’il s’agit de retirer une roue pour le transport ou de réparer une crevaison, un système de moteur central est beaucoup plus facile qu’un moteur de moyeu.

Les marques de moteurs reconnues :

  • Bosch
  • Shimano
  • Yamaha
  • Brose

3) Cadre

En ce qui concerne les vélos électriques, plus le cadre est lourd, moins il est de bonne qualité. La plupart des cadres lourds peuvent être très fragiles, après tout, et vous pouvez donc vous attendre à ce que des vélos électriques pas chers les utilisent. C’est un contraste direct avec les cadres plus légers qui sont généralement fabriqués dans des alliages métalliques faits pour durer.

Choisir un cadre de vélo électrique

Vous pouvez trouver des cadres proposés pour aussi peu que 100 à 200€, généralement en alliage de fer ou d’aluminium. Les cadres plus résistants sont généralement proposés à des prix pouvant atteindre 500 à 900€. Vous constaterez qu’ils sont souvent composés de titane ou de carbone de haute qualité. 

Remarque : il s’agit ici des prix pratiqués chez les revendeurs de vélos.

4) Électronique

Le coût global d’un vélo électrique dépend aussi beaucoup des pièces électroniques qu’il contient. Cela varie selon les modèles. Les disjoncteurs, les écrans LCD, les fils et les connecteurs constituent l’essentiel des pièces électroniques d’un vélo électrique.  

Les câbles bon marché (en cuivre-aluminium non blindé) peuvent coûter entre 30 et 40 cts. En revanche, s’il s’agit de fils de cuivre blindés, il faut s’attendre à ce qu’ils coûtent environ 5 à 6€. Quant aux disjoncteurs, on peut généralement les obtenir pour 21-25€, mais il y en a des plus économiques qui coûtent 10-11€

Choisir l'électronique de son vélo électrique

Les prix des écrans LCD sont plus variables en raison des autres caractéristiques qu’ils peuvent avoir. Certains écrans pas chers peuvent être achetés pour 13 à 24€, tandis que d’autres composants plus chers coûtent entre 45 et 65€. Veuillez noter que les prix des disjoncteurs et des écrans LCD mentionnés ici sont également basés sur les prix de détail standard.

L’électronique de mauvaise qualité va causer principalement 2 problèmes :

  • Dommages / rupture des liens communication entre les commandes et le moteur.
  • Dommages / rupture de l’alimentation de la batterie et le moteur.

Dans les 2 cas, les réparations peuvent être assez coûteuses : il faut parfois refaire le câblage à travers le cadre, des opérations qui prennent beaucoup de temps surtout si le câblage est très spécifique.

5) Freins

Tout en étant l’une des parties les moins coûteuses d’un e-bike, les freins ne sont pas moins importants pour des raisons évidentes. Tout comme les cadres, vous devez faire attention aux matériaux utilisés pour les freins.

Les vélos électriques pas chers n’hésitent pas à utiliser des leviers en plastique de mauvaise qualité, des rotors fins et des patins moins que souhaitables. Ces derniers coûtent généralement 80 centimes chacun.

Choisir les freins de son vélo électrique

Les freins de qualité moyenne peuvent coûter environ 9€, tandis que les freins de qualité supérieure, que vous trouverez généralement dans les magasins en ligne, coûtent en moyenne 25€ par frein. La plupart utilisent un capteur à effet Hall complété par un aimant pour de meilleures performances.

6) Roues

Les matériaux, les performances et l’origine de la fabrication déterminent le coût d’une roue de vélo électrique. Quels matériaux ont été utilisés pour la jantes et les pneus ? Quelle est sa vitesse de pointe ? Les pièces fabriquées en Europe coûtent généralement plus cher.

Une roue de vélo électrique moins performante pourrait coûter environ 4€, alors qu’une roue de qualité moyenne pourrait coûter le triple. Pour les entreprises qui se contentent de la qualité et de rien d’autre, elles déboursent généralement 40€ pour la production d’une seule roue de qualité supérieure.

Choisir les roues de son vélo électrique


Qu’est-ce qui distingue vraiment un e-bike cher d’un e-bike bon marché ?

Comme vous pouvez le constater, la différence entre les vélos électriques bon marché et les vélos électriques chers repose principalement sur la qualité des pièces utilisées. La qualité des matériaux utilisés, en particulier pour le cadre, le moteur, la batterie et les roues, contribue à faire monter le prix en flèche. L’électronique qui intègre des fonctions avancées supplémentaires l’influence également beaucoup.

Bien entendu, la marque et la garantie ont également une grande influence sur le prix de vente final du vélo électrique. Les modèles qui peuvent offrir une garantie à vie sur des pièces spécifiques devraient avoir les prix élevés que vous attendez normalement d’un vélo électrique haut de gamme. 

Certaines marques ont également une réputation à préserver, alors ne vous attendez pas à ce qu’elles lésinent sur les matériaux qu’elles utilisent.

Enfin, la densité du réseau de revendeurs, la taille du parc roulant de la marque et la formation du marché à la maintenance des vélos de la marque (ou des parties électroniques) est également un élément à prendre en compte. Il peut s’avérer assez long et coûteux de faire réparer un vélo commandé en ligne en import d’Asie s’il venait à tomber en panne, alors qu’un vélo d’une marque implantée en Europe acheté auprès d’un revendeur sera bien plus simple et rapide à faire réparer.

Combien de temps avez-vous l’intention d’utiliser votre vélo électrique ? Vous recherchez quelque chose qui durerait des années ? Si c’est le cas, évitez les vélos électriques pas chers et même certains vélos de milieu de gamme.

Découvrez le vélo de fonction électrique Zenride