Leasing de vélo, qu'est ce que c'est ?

Si on vous dit “leasing” vous me direz très probablement “voiture” ou alors “location” en pensant à de la location automobile. Mais aviez-vous déjà entendu parler du leasing de vélo ? Pourtant le leasing est parfaitement applicable aux deux roues comme le vélo et les entreprises sont de plus en plus nombreuses à plébisciter ce nouveau service. On vous explique ce que c’est en répondant à vos questions essentielles. 

Au sommaire

Comment fonctionne le leasing en général ?

Un système tripartite

Comme son nom l’indique en anglais, le leasing est un concept de location longue durée. Initialement conçu à destination de location de véhicules professionnels, il s’est aujourd’hui démocratisé et est accessible aux particuliers. En effet, il existe des sociétés de leasing dédiées aux entreprises qui aujourd’hui s’ouvrent pour la plupart au marché des consommateurs.

Les entreprises optant pour le leasing intègrent un système tripartite à divers protagoniste :

  • le crédit bailleur chargé du financement
  • le fournisseur de véhicules
  • le crédit preneur, soit l’entreprise en elle-même demandeuse du service.

LOA ou LDD 

La location peut aboutir à l’achat ou non selon le type de leasing qui peut être  :

  • une LOA (Location avec Option d’Achat) laissant la possibilité à l’utilisateur d’acheter le bien au terme du contrat.
  • ou une LLD (Location Longue Durée) qui inversement consiste à retourner le bien d’où il provient, une fois que le contrat aura touché à sa fin.

Le principe de leasing plaît puisqu’il permet de réaliser des économies d’investissements mais aussi d’usage en favorisant une société d’usage à la société de consommation. Ainsi, il s’étend sur plusieurs types de biens dont les machines à café ou encore le vélo de fonction.

En quoi consiste le leasing de vélo ?

Maintenant que vous connaissez un peu mieux le leasing automobile, il ne vous reste plus qu’à calquer le modèle sur le vélo .

Location longue durée vélos

Pourquoi opter pour le leasing de vélo ? 

Tout comme pour l’automobile, le leasing de vélo est très apprécié des salariés pour être une aide face aux sommes non négligeables à engager lorsqu’ils veulent passer au vélo. En effet, les prix varient de 2 000 € TTC et plus pour un vélo électrique entrée de gamme et autour de 800 € TTC et plus pour un vélo musculaire. On comprend donc mieux pourquoi ce principe en vogue séduit autant les entreprises et leurs salariés.

Concrètement, comment ça marche ? 

L’entreprise, équivalent du crédit preneur, s’adresse à un service leasing de vélos qui fera l’intermédiaire entre l’entreprise et les magasins spécialisés en vélo.

L’entreprise cliente conclut des contrats de location pour chaque salarié voulant disposer d’un vélo de fonction avec une entreprise prestataire spécialisée dans le vélo personnel d’entreprise et de fonction. Ensuite, le salarié se rend alors dans un des magasins partenaires du prestataire pour y choisir et louer son propre vélo. Enfin, Il paiera environ 30% de la location et des services inclus.

Comme pour le leasing voiture, le leasing vélo peut se faire en LOA comme en LDD, sachant que la majorité des services de vélos de fonction proposent de la LLD.

Quelles sont les différences entre le leasing de vélo et le leasing de voiture ?

Vous vous demandez sûrement si il y a des différences entre le leasing vélo et voiture, et si oui lesquelles. Il existe peu de différences mais ces dernières ne sont pas des moindres.

Un système inclusif 

La première réside dans le fait que le leasing de voiture est souvent non inclusif contrairement au leasing de vélo. En effet, le leasing est principalement une alternative à un coût exorbitant pour assurer seulement quelques déplacement professionnels ainsi que des offres de voitures de fonction. Or, seules certaines positions et professions sont éligibles à la voiture de fonction ou nécessitent l’usage de la voiture.

Quant au leasing vélo, le vélo de fonction est accessible à tous salariés, indifféremment de son poste ou sa position.

Une offre à avantage fiscal 

La deuxième différence est l’avantage fiscal. Bien que le leasing de voiture ne demande qu’à payer l’usage et non pas le véhicule, son coût reste considérable. Pourtant, les avantages en nature du service restent imposables.

À la différence du leasing de voiture, le leasing de vélo permet à l’entreprise cliente, de bénéficier d’une déduction fiscale de 25%

Bien que le les entreprises sollicitent toujours autant le leasing automobile, le leasing de vélo qui a le vent en poupe se fait connaître auprès de ces dernières. Il fait également succès auprès des employés du fait de son accessibilité et de sa praticité au quotidien. 

Découvrez le service de vélos de fonction Zenride