Vous y pensez de plus en plus : vous mettre au vélo. Vous avez bien raison, les trajets à vélo sont un plaisir incroyable alors pourquoi les réserver aux promenades dominicales ? Mais un bon vélo ça coûte (très) cher et vous voulez investir intelligemment. Vous hésitez entre location de vélo ou achat : découvrez ce qui vous coûtera le moins cher sur la durée ! 

I – Acheter son vélo 

L’achat d’un vélo est une dépense importante. En fonction du modèle et pour une utilisation régulière, les prix peuvent facilement grimper au-delà de 1 000€ TTC pour un vélo mécanique et au délà de 2 000€ TTC pour un vélo électrique. Même si les paiements en plusieurs fois sont de plus en plus répandus, il est important de savoir qu’un vélo coûte plus que son prix d’achat. 

En effet, si l’achat d’un vélo est à priori l’option au meilleur coût pour avoir son vélo personnel, il ne faut pas oublier les dépenses annexes : les accessoires (casque, antivol, sacoche…), l’assurance, les révisions, les pièces d’usure etc. Tous ces éléments peuvent rapidement vider vos économies.

Contrairement aux locations, le principal avantage est de ne pas payer de frais de financement. Dans certaines régions ou municipalités, vous pouvez bénéficier d’aide à l’achat qui aident à digérer l’addition. A l’inverse, l’inconvénient est bien de devoir débourser toutes les sommes en une fois.

Vélo de fonction avec sacoche arrière

II – Louer son vélo

En comparaison, la location de vélo peut sembler plus onéreuse : le prix de la location peut paraître plus élevé que le prix de l’achat alors que le vélo ne vous appartient pas vraiment. Alors quels sont les avantages à louer son vélo et comment comparer les offres de location ? 

  • Avant de comparer les prix aussi rapidement, il faut analyser le forfait proposé lors de la location de vélo : qu’est-ce qui est compris dans le package ? Si vous devez payer l’assurance et l’entretien vous-même, la location est-elle réellement avantageuse ?
  • Suite à cela, il faut envisager les dépenses sur le long terme : au bout de 3 ans, qu’est-ce qui vous coûtera le plus cher ? 
  • Enfin, il faut regarder s’il est possible de racheter son vélo à la fin du contrat de location.

Il existe deux types de location. D’un côté les locations directes où un particulier fait appel à un loueur de vélo et loue son vélo au mois. D’un autre côté, les locations via entreprise où c’est en fait votre entreprise qui propose un service de location de vélos à ses salariés grâce à un intermédiaire tel que Zenride. Concrètement, quelles sont les différences majeures ?

Borne de vélos en libre service

  • Location directe :

Il existe des locations sans engagement ou à engagement court où vous avez la possibilité de louer un vélo quand bon vous semble. Ces offres concernent généralement les services régionaux comme Véligo par exemple. Ce cas de figure s’avère utile pour les débutants qui ne sont pas sûrs de vouloir se lancer directement dans l’aventure du vélotaf. 

Le coût de location de vélo est souvent assez important, sans compter les frais de dossier. Néanmoins le prix de rachat est très avantageux à l’issue d’une location longue durée. Pourtant, pour un vélo d’une valeur de 2000€ et sur une durée de 36 mois, l’investissement apporté tout au long du contrat se révèle plus important de 15% que si vous aviez acheté le vélo au départ ! 

Cette solution est donc rentable uniquement à court terme. Elle permet toutefois de lisser vos dépenses sur plusieurs années.

  • Location via son entreprise :

Enfin, dernier cas de figure, votre entreprise peut souscrire à un service pour louer des vélos de fonction. Le vélo que vous choisissez est utilisable la semaine comme le week end et vous en êtes l’unique propriétaire. Pas de frais de dossier à payer et le coût de la location mensuelle est répartie entre l’employeur et le salarié : vous ne payez que 30% du coût réel. Pour finir vous disposez également de l’option de rachat en fin de contrat à un prix avantageux. 

Sur ce modèle de location, pour un vélo d’une valeur de 2000€ et sur une durée de 36 mois, vous économisez jusqu’à 45% par rapport à l’achat du vélo. Aucun doute : c’est la meilleure option pour votre portefeuille !

On récapitule 

Si vous observez ce tableau comparatif entre l’achat et la location de vélo :

  • Le prix d’achat est loin de représenter toutes les dépenses accumulées en 3 ans.
  • En location directe, l’argent investi sur 36 mois est en partie perdu dans le financement et vous déboursez 15% de plus qu’à l’achat.  
  • Grâce à Zenride, vous économisez 45% du coût total au bout de seulement 3 ans d’utilisation. 

Pourtant, dans tous les cas le client rachète son vélo et en devient l’unique propriétaire.

AchatLocation directeLocation Zenride 3 ans
Frais de dossier120€
Vélo2 000 €78€ x 36 mois24,60€ x 36 mois
Antivol85 €
Assurance vol et casse423 €
Révisions annuelles135€
Pièces d’usure240€240 €240€
Rachat en fin de contrat150€450€
Coût total pour être propriétaire au bout de 3 ans*

*Hors aide à l’achat régionale ou municipale.

2 883€3 318,36€1 575,60€
Économie par rapport à l’achat+15%-45%

En conclusion, la location de vélo peut parfois s’avérer moins chère que l’achat d’un vélo. Il suffit de bien comparer les offres afin d’être sûr des coûts engagés pour devenir propriétaire du vélo. Et si vous hésitez désormais sur le vélo, voici quelques astuces pour choisir le vélo qui vous correspond.

Choisissez le vélo de fonction