Le crédit mobilité est compatible avec tous les modes de déplacements. Il permet même de conserver un véhicule ou un vélo de fonction ! Voici comment fonctionne le crédit mobilité avec les formules les plus couramment utilisées.  

Pour son crédit mobilité, Arte a choisi l’auto-partage

À Strasbourg, la chaîne de télévision Arte a diminué sa flotte de véhicules de fonction au profit d’un abonnement d’auto-partage pour ses salariés (l’auto-partage est un concept de véhicules accessibles à tous, sur abonnement). 

Grâce à cette initiative, Arte a réalisé des économies tout en apportant à ses équipes une solution adaptée à leurs déplacements professionnels, les bornes d’auto-partage étant stationnées à quelques mètres à peine des bureaux.  

Dans les faits, l’entreprise a appliqué le fameux dispositif de crédit mobilité, qui consiste à proposer aux collaborateurs d’abandonner (dans la mesure du possible) l’utilisation des véhicules de fonction au profit de solutions alternatives :

  • moins polluantes, 
  • plus économiques pour l’entreprise,
  • souvent plus adaptées au mode de vie et aux attentes des personnes concernées

Comment fonctionne le crédit mobilité 

Concrètement, le crédit mobilité désigne une enveloppe budgétaire attribuée aux collaborateurs pour remplacer l’utilisation d’un véhicule de fonction. Cette enveloppe leur permet de financer eux-mêmes leurs trajets domicile-travail, ainsi que leurs déplacements professionnels et personnels, dans l’optique de combler la mobilité assurée historiquement par le véhicule de fonction. 

Ce dispositif rencontre un succès grandissant, notamment dans les centres urbains où les transports alternatifs se multiplient. Tout est possible avec le crédit mobilité ! 

  • Fournir au collaborateur un vélo de fonction – ou un vélo électrique de fonction – pour le trajet domicile-travail, couplé à une enveloppe budgétaire pour combler ses besoins annexes (location ponctuelle d’une voiture pour partir en vacances, facture de taxi pour un rendez-vous client…)
  • Fournir au collaborateur un véhicule de fonction de plus petite taille, couplé à une enveloppe budgétaire pour combler ses besoins annexes (location ponctuelle d’une berline pour les vacances en famille, location de vélos électriques pour une promenade…)
  • Fournir au collaborateur un abonnement en auto-partage, à l’instar d’Arte, couplé à une enveloppe budgétaire pour ses besoins annexes
  • Fournir une enveloppe plus conséquente et laisser tous les déplacements à la discrétion du collaborateur

Le crédit mobilité et le Plan de Mobilité Employeur (PDME)

À l’heure où les villes se redessinent, où les pistes cyclables se structurent, le crédit mobilité trouve toute sa place. Il répond aux critères nécessaires à l’instauration d’une politique de mobilité efficace, durable et économique en entreprise. Il est d’ailleurs souvent intégré au Plan De Mobilité Employeur (PDME) : document dans lequel les entreprises développent des solutions de déplacement durables pour leurs équipes, dans l’optique de :

  • diminuer leur gaz à effet de serre
  • diminuer la congestion des infrastructures

Le PDME constitue un projet à long terme, orchestré par un référent mobilité, qui intègre généralement une démarche qualité. Il est obligatoire pour les organisations de plus de 50 salariés travaillant sur un même site. Le PDME a été initié par la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) pour inciter les entreprises à penser des solutions permettant d’améliorer la mobilité domicile-travail de leurs salariés

Pour approfondir votre lecture :

Zenride vous aide à mettre en place un crédit mobilité pour vos équipes, en remplaçant vos véhicules de fonction par une flotte de vélos de fonction (VTT, vélos de ville et même vélos électriques).

En savoir plus sur le vélo de fonction